COVID-19 : une implication humaine collective exemplaire !

Face à la menace d’une crise sanitaire grave, accentuée par la pénurie généralisée de matériel de protection, la SAS Clinique Saint Roch s’est organisée très tôt avec un plan d’actions ciblées.

Contexte et description des actions menées

VISUALISEZ LE CLIP DES ACTIONS MENÉES (6 min)

D’une part, des investissements importants ont été rapidement décidés pour équiper l’infrastructure contre la pandémie : combinaisons, tabliers plastiques, surblouses, masques, lunettes, matelas, débimètres, thermomètres sans contact, oxymètres de pouls, brancards, matelas air, totems SHA, visières 3D et équipement de visioconférence.
D’autre part, une mobilisation sans faille de l’équipe médicale et soignante, a permis à l’établissement de « tenir bon », et d’assurer sa mission de soins, dans un contexte dégradé autant critique qu’inédit. Ainsi, un atelier de confection de blouses est né : à partir d’une idée ingénieuse consistant à fabriquer une blouse à usage unique à partir de deux sacs poubelles, plus de 500 blouses par jour ont été produites par le personnel de rééducation, au « chômage technique » : les soignants en avaient cruellement besoin. Les thérapeutes ont également aidé le personnel soignant en assurant des postes de nuit, et même, l’entretien des locaux. Puis la Direction Générale a eu l’idée de leur faire vérifier, puis nettoyer l’intégralité des systèmes de ventilation et traitement d’air.
Afin de rompre l’isolement, des lignes téléphoniques directes et gratuites ont été installés pour chaque patient. Des télécommunications par tablette entre les patients et les familles via Skype étaient organisées, ainsi que des exercices physiques par visioconférence. Des outils permettant une bonne visibilité sont déployés : protocoles adaptés, plans journaliers des étages sectorisés covid+/covid- avec statut des patients par couleur. Le personnel malade, admirable, était néanmoins présent et protégé sur le terrain et malgré la charge mentale exceptionnelle qui reposait sur lui ; il a toujours tenu bon et l’en remercions chaleureusement !

Une politique de dépistage systématique (Test PCR + sérologie) a été mise en place très tôt en partenariat avec le laboratoire de Ville Oxabio :

  • des patients (à l’entrée pendant et à la sortie du séjour)
  • du personnel, à chaque retour de congés et de façon périodique
  • tout prestataire extérieur (entreprise, intervenant divers…)

Les principaux objectifs de la démarche :

  • Assurer la sécurité et la qualité de soins en permettant l’accueil de nouveaux patients, en parfaite harmonie et cohérence avec l’hôpital public, cela afin de fluidifier au maximum le parcours des patients.
  • Rassurer et accompagner les soignants en leur offrant des équipements de protection individuels adaptés, et ce, malgré les pénuries nationales.
  • Maintenir l’accompagnement des patients en fin de vie avec leurs proches.
  • Informer au mieux les familles et patients malgré les nombreuses restrictions.
  • Disposer d’une visibilité suffisante de la situation pour sécuriser les zones et préparer le déconfinement.

Les impacts qualitatifs et quantitatifs des efforts menés :

  • 18 200 tabliers plastiques, 70 000 surblouses, 18 000 masques FFP2, 12 600 masques KN95, 12000 combinaisons, 60 débimètres O2, 34 thernomètres sans contact, 50 oxymètres de pouls, 3 brancards, 40 matelas air DYNAJUST, 13 totems SHA ANIOS, 5 postes de visioconférence, stock de tests quantitatifs pour le personnel.
  • 11 095 blouses conçues en 35 jours, alors que le télétravail a permis la continuité des services.
  • 113 lits dédiés au Covid-19 pour 58 cas dénombrés au 30 avril 2020 ;
  • 142 appels visios organisés ; 17 jours et 27 nuits de postes d’ASQ réalisés par des ergothérapeutes
  • Sur la période du 17 Mars au 11 Mai, 227 patients et 164 membres du personnel ont été testés par RT PCR. Concernant les tests sérologies, au total 210 membres du personnel ont été testés et 508 sérologies réalisées.
  • Pour le personnel, des primes ont été mises en place (canicule / mérite / disponibilité), des séances de remerciements, la gratuité des repas.
  • Des entretiens post-COVID ont permis de recueillir l’état d’esprit des professionnels.
  • mise en place d’une fiche de recueil journalier des états de santé par patient pour les familles.
  • création d’un guide de bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité pour le personnel.
  • A ce jour, plus aucun patient n’est atteint par le virus, et les visites sont à nouveau permises depuis le mois de juin sous certaines conditions, afin d’assurer la sécurité de tous.

A noter également la réouverture sécurisée de l’hôpital de jour le 15 septembre dernier, ce qui permet aux patients hospitalisés à la journée de bénéficier à nouveau de soins de rééducation fonctionnelle au sein de l’écogymnase, tandis qu’une partie est réservée aux personnes en hospitalisation complète.

Il faut enfin souligner le travail collaboratif mené en partenariat  avec l’hôpital de Cambrai pour fluidifier le parcours du patient, et pour que chaque citoyen puisse bénéficier des soins dont il avait besoin, quand son état ne permettait pas qu’il puissent rentrer chez lui.

What do you want to do ?

New mail